Formateurs


Valérie Da Mota, comédienne chanteuse et formatrice spécialisée en coaching vocal et théâtral.

Après des études musicales au CNR de Reims (Premier prix en formation musicale et chant lyrique), Valérie se dirige vers le théâtre (diplômée de l’Ecole Florent et stages Actor Studio). Elle joue dans plusieurs longs-métrages (« Redeyef 54 », d’Ali Labidi, « L’étrangère » de Florence Colombani, « Mensonges et trahisons et plus si affinités » de Laurent Tirard), et téléfilms (« Une famille formidable » de Joël Santoni, « Navarro », et de nombreux sketches avec Karl Zéro…). Son parcours théâtral et musical est très varié : elle joue des auteurs classiques et contemporains sous la direction de Françoise Roche, Thomas Le Douarec, Jacques Osinski, Guilène Ferré, ou encore Christian Huitorel. Elle est également soliste lyrique dans « Crescend’O », cirque aquatique de Muriel Hermine. Pour l’association Va Sano Productions, elle écrit, crée et interprète « Sirénade « .

Parallèlement à sa carrière de comédienne et chanteuse, Valérie anime des ateliers d’éveil vocal et théâtral, des chorales dans des quartiers sensibles, et dirige un atelier de comédie musicale pour adultes (CDBM au Perreux). Elle découvre avec le  « Voice Studio » de Londres une méthode de formation pour un jeu théâtral et chant plus organique, accessible à tous les adultes. Elle incorpore cette technique au sein d’ateliers d’accompagnement à la recherche d’emploi ; avec le « Théâtre Plus » auprès de chômeurs longue durée, avec des jeunes diplômés de l’école ITM ou encore avec un public de chômeurs de La Municipalité de La Verrière.

Françoise Roche :

Metteur en scène et enseignante

Titulaire du diplôme d’état d’enseignement d’art dramatique

Françoise  monte de nombreux spectacles avec le soutien de la Région Champagne Ardenne,  au CDN de Reims, à la Comédie de Reims, au Salmanazar à Epernay, au Théâtre Louis Jouvet Rethel, et pour la plupart reprises à la Caserne de pompiers à Avignon.

Parallèlement à sa carrière de metteur en scène, Françoise enseigne le théâtre ; directrice de l’Atelier Théâtral de Reims, chargée de pédagogie au CDN de Reims, puis directrice des « Classes de la Comédie » au CDN de Reims (cursus professionnel, élèves admis sur concours), et professeur à l’Atelier Théâtral de Création. Françoise organise aussi de nombreuses actions de formation et de réinsertion.

Sarah Vermande

Comédienne, traductrice et formatrice.

Après des études de lettres et un DEA en sociologie du Droit, Sarah se dirige vers le théâtre. Formée comme comédienne au Drama Centre de Londres, elle travaille essentiellement pour la scène, aussi bien en anglais qu’en français, tant sur des textes classiques qu’auprès de compagnies menant un travail expérimental autour des nouvelles écritures.
Le désir de faire découvrir en France des auteurs dramatiques britanniques la mène à la traduction théâtrale ; elle rejoint la Maison Antoine Vitez dont elle coordonne plusieurs années durant le comité anglophone. Titulaire d’un Master de traduction littéraire, elle traduit aujourd’hui du théâtre, des romans et des textes de non-fiction. Sa traduction de La Onzième Capitale d’Alexandra Wood a reçu l’Aide à la Création en avril 2009.
En tant que formatrice, Sarah initie des publics divers à la maîtrise des outils d’accès à l’emploi et participe à des actions de sensibilisation à la question du handicap en milieu professionnel. Elle s’intéresse particulièrement au dialogue interculturel et à la relation entre corps et parole, quel que soit le lieu et le contexte de l’énonciation.

Bourlem Guerdjou, réalisateur, formateur spécialisé dans le jeu de l’acteur face à la caméra.

Bourlem débute une carrière d’acteur à 17 ans avec le long-métrage de Mehdi Charef « Le thé au harem d’Archimède », puis il participe en tant que comédien à de nombreux téléfilms et courts-métrages. A 22 ans, il réalise son premier court-métrage « Ring », primé dans de nombreux festivals et pour lequel il est lauréat de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet.  Il réalise d’autres courts-métrages, mais également deux documentaires : un premier 26 minutes pour Canal Plus : « Boxe ou le rêve de grandir » (Vertigo productions), puis un autre 26 minutes pour Arte : « Une nuit à l’opéra » ( Ima Productions). Puis, il se lance dans des séries de gags humoristiques sur le sport « Set et Match » pour France 3 (Cristal In productions.) Son 1er long-métrage « Vivre au paradis », avec Roschdy Zem en 1998, connaît un réel succès. Primé 15 fois lors de nombreux festivals, il obtient le Tanit d’Or au festival de Carthage, l’Olivier d’Or à Bastia, le grand prix à Jérusalem, puis les prix du jury et d’interprétation à Amiens,  et le prix de la première oeuvre à Venise. Son deuxième long-métrage, « Zaïna, cavalière de l’Atlas », avec Samy Bouajila et Simon Abkarian, est sorti en 2006. Il a remporté le prix du public au festival de Locarno, le prix Saint Jean de Luz,  d’autres prix à Auxerre, en Allemagne et au Caire. Le film a été vendu et distribué dans une trentaine de pays.

Parallèlement à sa carrière de réalisateur, Bourlem forme des jeunes comédiens au jeu face à la caméra,  au sein de l’école du CDN de Limoges, à l’ATC et  à l’école Pygmalion, et encadre des stages pour adultes professionnels pour l’association Va Sano Productions.

En récompense de son engagement artistique, Bourlem vient d’être promu Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.