Sirénade

SIRÉNADE – Théâtre musical

Texte Valérie Da Mota / mise en scène Françoise Roche

Création 2008

Télérama Sortir

Froggy's Delight

Avec le soutien de l’association Beaumarchais

SACD

Il était une fois un marin qui part, et une femme de marin esseulée.

Le marin rencontre une sirène…

Sirénade est née des légendes maritimes d’Europe du sud.

Le marin et la femme de marin sont portugais, empreints de l’imaginaire d’un pays fasciné depuis toujours par l’océan, bercé par une nostalgie séculaire, de la douleur de l’attente à la douleur de l’exil.

Le marin rencontre la sirène dans la baie de Naples, lieu de naissance mythique du chant des sirènes.

Car bien avant cela, Sirénade est née d’un son.
Le son d’un fado, chargé de toute cette mémoire maritime.
Le son du chant d’une sirène, ou de multiples sirènes…
Un son nourri d’influences insolites; Sirénade est un voyage musical inattendu, qui nous emmène du fado à la mélodie napolitaine ou Monteverdi, puis des chansons de bars de marins à l’univers de Piaf…

sir1trio600

Dans un espace frontal ou non, sur un plateau nu sans souci de réalisme, travaillent côte à côte, un accordéoniste, une chanteuse, son violon,  un chanteur, ses flûtes : tous sont des acteurs.

Sirénade  est une rêverie éveillée, une partition dont les différents thèmes glissent d’images en images, de clichés en clichés: les bars à marins, les femmes de grande et de petite vertu; les départs, la déchirure, le fantasme de la femme animale et close: la sirène.

sirbar600

L’équipe artistique

Françoise Roche
metteur en scène

Son parcours de metteur en scène débute dans les années 80, avec notamment la création de « Quai Ouest » de B.M. Koltès, mis en scène sur un quai de déchargement.

Avec sa compagnie « C’est la Nuit », elle monte de nombreux spectacles avec le soutien de la Région Champagne Ardenne: « Journal intime », « Femmes de chambres » d’après Octave Mirbeau, « Oh les beaux jours » de Beckett (au CDN de Reims), « Le monologue d’Adramelech » de Valère Novarina, « l’état des lieux » d’après Crébillon fils et P. Sollers, « Le récit de la servante Zerline » d’Hermann Broch, « L’échange » de Claudel (coproduction avec le CDN et la Comédie de Reims), «Amphytrion » de Molière (coproduction Le Salmanazar à Epernay), « Affaire de la rue Lourcine » de E. Labiche (coproduction Théâtre Louis Jouvet Rethel), « Les chaises » de Ionesco (CDN de Reims), « Demain il fera jour » de B. Weber, spectacles pour la plupart repris à la Caserne des pompiers à Avignon.

En 2007, elle met en scène « C’est une fille ou un garçon », création jeune public pour Va Sano Productions, au théâtre de l’Etoile du Nord.

Parallèlement à ses activités de metteur en scène, Françoise enseigne le théâtre ; directrice de l’Atelier Théâtral de Reims, chargée de pédagogie au CDN de Reims, puis directrice des « Classes de la Comédie » au CDN de Reims (cursus professionnel, élèves admis sur concours), et professeur à l’Atelier Théâtral de Création.

Valérie Da Mota
auteur
comédienne, chanteuse et violoniste
Elle débute le théâtre sous la direction de Françoise Roche, dans « Médée » d’Euripide , et « Français, encore un effort si vous voulez être républicains » de Maréchal / Sade.

Formée au cours Florent, elle joue notamment sous la direction de T. Le Douarec ( « Dommage qu’elle soit une putain » de J. Ford,  « Qui a peur de Virginia Woolf » d’E. Albee), de J. Ossinski ( « La Foi, l’amour et l’espérance »  de O. Horvarth, « L’Intervention » de V. Hugo), de G. Ferré (« Une Partie de campagne » Avignon Off, « Cahiers d’amour » de Maupassant au théâtre municipal de Nevers), de P.Vershuren (« Jérémie Fisher » de M. Rouabbhi, au théâtre Ephéméride de Val de Reuil), et de Christian Huitorel (« L’Ours et autres plaisanteries » de Tchekhov, tournée dans les Yvelines et au théâtre du Lucernaire).

Egalement chanteuse et violoniste (Premier prix en formation musicale et violon au CNR de Reims, chant lyrique aux CNR de Reims et Vincennes, puis de variété avec Eddy Schaff), Valérie apparaît dans des spectacles musicaux : « Des Baisers », cabaret théâtral, « Au pays du soleil levant », spectacle jeune public autour de contes japonais mis en scène par G. Ferré (création au musée Dapper),« Le Cabaret du diable » mis en scène par P. Vershueren (Centre Culturel de Prague) et « Mitsou », d’après Colette, « Crescend’O » cirque aquatique de Muriel Hermine, en tant que soliste lyrique et violoniste.

En tant qu’auteur, elle adapte le roman de Colette « Mitsou », co-traduit et adapte « After Liverpool » de James Saunders (première création de la compagnie Va Sano Productions) avec Sarah Vermande.

Michel Boizot
Comédien, flûtiste et chanteur

Formé à l’Ecole Normale de Musique de Paris, où il obtient un 1er prix d’Art Dramatique et un diplôme supérieur de concertiste en flûte traversière.

En tant que comédien, il joue de nombreux textes classiques avec le Théâtre de la Vie (le Botanique) à Bruxelles, où (Molière, Giraudoux, Garcia Lorca) sous la direction d’Herbert Rolland.  Puis, il travaille notamment avec les metteurs en scène Junji Fuseya pour le théâtre du Temps (« Cinq Nô modernes » de Mishima), Back », Jacques Lacarrière (« Le dictionnaire amoureux de la Grèce » au théâtre Molière, « Dans le sillage d’Orphée » à l’auditorium Saint Germain). Il apparaît régulièrement dans les créations de  la metteur en scène Guilène Ferré : « Des baisers », cabaret théâtral, « Au pays du soleil levant », spectacle musical jeune public autour du Japon (création au musée Dapper de Paris), et « Shadow Blues » (textes de Tanizaki et Cécile Wajsbrot), crée à la cour de Bar à Dijon (Festival#1, 2006). Dans ces derniers spectacles, Michel commence à chanter sous la direction d’Eddy Schaff.

Parallèlement à sa carrière théâtrale, Michel développe une carrière de flûtiste international. Il est cofondateur du « Trio d’Argent » et lauréat de la Fondation Yéhudi Menuhin.

Le trio sillonne le monde entier avec des créations de concerts-spectacles sur des musiques du monde contemporaines.

Michel Glasko
Accordéoniste et comédien

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et en histoire de la musique à la Sorbonne, Michel aime explorer des territoires musicaux très variés, avec une prédilection pour l’univers de la chanson.

Il accompagne notamment Céline Caussimon, Sophie Terrol, Simone Tassimot, Vermeulen  et Mathieu Rosaz, avec qui il se produit sur de nombreuses scènes parisiennes et en tournée.

Michel fait également partie du groupe de rock « La rue de la Muette », avec qui il tourne en France, en Chine et en Russie.

Dans un registre plus classique, Michel se produit avec le quatuor vocal Aelis ( XIIIèmes rencontres musicales de la Prée).

Michel apparaît en tant que comédien notamment dans : « En compagnie maritime de Louis Brauquier » avec Bernadette Delchambre, « Alors qu’est-ce qu’on fait », show musical de madame Raymonde et Charlène Duval, « Cotillon », mis en scène par Patrick Wessel (théâtre des Déchargeurs, Avignon…), ou avec le théâtre du Fil, « Qu’est-ce que c’est que ce cirque », mis en scène par Emmanuelle Lenne et Patrick Navatte. Michel fait aussi partie de l’aventure aquatique « Crescend’O », mis en scène par Muriel Hermine.

Conditions techniques

Décor : installation similaire à un concert acoustique, deux chaises et les instruments de musique. Quatre néons de bar.

Durée du spectacle : une heure.